Étiquettes

, , , , , ,

La FOF Normandie fait appel au Centre Interdisciplinaire de l’ENfant (…) en les personnes de Bernard Seynhaeve et Philippe Bouillot.

« Les orthophonistes sont sollicités en tant qu’ayant un supposé savoir sur la langue, le langage, la parole. Ces cliniciens sont consultés par des familles, des parents, pour lesquels l’absence, ou l’utilisation singulière du langage par leur enfant, fait énigme. Face à ces demandes, nombre d’orthophonistes se questionnent ou se trouvent « en panne ». Et pourtant, lors de l’accueil de ces enfants, ils doivent à chaque fois inventer un savoir-faire.
Cette formation sera l’occasion, pour les orthophonistes, d’interroger leur clinique dans la spécificité de chaque rencontre, la singularité de l’enfant, et celle du thérapeute. » (…)

Des orthophonistes témoignent, par l’intermédiaire de FOF Sud-Est, de leur appréciation des deux journées de formation avec le CIEN et Messieurs Seynhaeve et Bouillot :

« Nous avons particulièrement apprécié la façon dont vous avez su mettre au travail notre demande, le fait que nous ayons construit ensemble un projet de formation sur-mesure à destination des orthophonistes, ainsi que la qualité particulière de votre écoute. »
« Il nous semble que le travail en amont et les journées de stage elles-mêmes ont permis d’apporter de précieux éléments de réponse au plus près des questionnements de nos collègues. »
« La soirée cinématographique qui a précédé de peu la venue de Bernard Seynhaeve aura ouvert sur la question de l’institutionnel, à laquelle nous sommes très sensibles. Mariana Otéro aura été une ambassadrice remarquable de ce que peuvent être l’accueil puis le travail de praticiens engagés auprès des enfants et adolescents au Courtil ; le mot « éthique » prenant alors tout son sens. »
« Lors de la rencontre qui s’est ensuivie, nous avons pu tirer des fils et les tisser entre théorie et clinique, dans un va-et-vient, allant des situations présentées puis dépliées par nos collègues avec l’éclairage des intervenants, au souvenir vif de ces moments institutionnels vécus à travers le film A ciel ouvert. »
« Nous sommes convaincus que cette question de la langue (…) qui s’est logée dans la façon d’aborder les cas cliniques est ce à quoi doit prioritairement s’intéresser l’orthophoniste quand il intervient en tant que clinicien, et le plus souvent qualifié de spécialiste du langage. »

plaquette formation CIEN-1

plaquette formation CIEN-2

plaquette formation CIEN-3