Étiquettes

, , ,

Ces petits objets que tu trimballes avec toi ne te quittent pas depuis que tu es petit, ils fluctuent avec le temps. Certains t’accompagnent pendant des semaines, d’autres sont plus éphémères. En ce moment c’est une assiette en plastique, une grande, une petite, un peigne, une brosse, un morceau de seringue. Des objets durs, des doux comme les pinceaux. Ah les pinceaux… tu les aimes plus que tout et tu adores les caresses avec les pinceaux.

Si nous ne te limitons pas, tu dors avec, tu te laves avec, tu manges avec, tu veux sortir avec et si tu n’as rien dans les mains, tu trouveras bien quelque chose en chemin. Il faut te demander de les poser pour manger et pour faire une activité. Ils sont aussi l’objet de négociations si nous voulons te faire obéir et que la parole ne suffit plus.

Quand nous allons quelque part, tu t’empresses de chiper des objets, c’est comme une nécessité vitale, une urgence, une façon de t’approprier l’environnement. Nous sommes souvent dans l’obligation de t’enlever ces objets qui peuvent être précieux pour les autres, fragiles ou dangereux. Tu l’acceptes plus ou moins facilement. Et pour les autres, c’est souvent incompréhensibles et embarrassants.

Lire la suite de l’article sur le site de La main à l’Oreille

logolamainaloreille