Étiquettes

, , , ,

Publié sur le site de notre partenaire Oedipe.org

alione

Note de lecture: Claude ALLIONE, La haine de la parole, Les Liens qui Libèrent, 2013.

Il en est qui à l’issue d’une vie bien remplie, d’une carrière florissante, se rangent des voitures pour cultiver leur jardin. C’est un choix. Ce n’est pas celui de l’auteur. Bien au contraire. Dans cet ouvrage, il semble qu’il ramasse l’ensemble des pistes ouvertes à la fois dans son engagement professionnel (psychologue clinicien, psychanalyste, formateur, superviseur..) et dans ses ouvrages (Espace psychique, transfert et démocratie ; La part du rêve dans les institutions … ). Et ce travail d’élaboration avancé il le met au service d’une urgence: résister au rouleau-compresseur d’un néolibéralisme triomphant qui réduit tout ce qu’il y a sur la planète, y compris l’humain, à l’état de marchandise. Le bras armé de cette entreprise diabolique – diabolique au sens premier de ce qui fait éclater les forces de cohésions sociales soutenues au contraire par le symbolique – se constitue en une véritable haine de la parole. Non qu’on ait perdu le sens de « ce que parler veut dire », pour reprendre une expression que partagent un poète (Jean Tardieu ) et un sociologue (Pierre Bourdieu ), bien au contraire, c’est parce qu’au fond on en connait toute la nature foncièrement révolutionnaire que la machinerie capitaliste tente d’en détruire les fondements. Lire la suite sur le site Oedipe.org